Lyon, un jour d’hiver par beau temps.

Dans une rue étroite, se laisser attirer par un passage un peu secret.

Il n’est certainement pas secret, d’ailleurs, ce passage ;

mais c’est le privilège de l’explorateur : se laisser saisir par cette émotion de la découverte, s’imaginer l’inventeur d’un nouveau chemin. Ce n’est pas un livre ou quelqu’un qui m’a dit de passer par là.

C’est l’instinct et le goût de l’aventure qui me l’ont soufflé.

Jouer à se perdre, c’est créer l’occasion de rencontrer des belles choses sur le chemin.

Evidemment, la découverte est d’autant plus précieuse.
L’émerveillement, après un dédale de ruelles sombres.

J’aime le bleu.
Et j’aime l’idée de voir apparaître un paysage plein de lumière.

J’aime qu’il soit si facile de trouver des métaphores à chaque coin de rue
Pour raconter ce qui nous traverse
Ce qui nous émeut.

Gravir les marches.
Mobiliser le corps.
Dilater le coeur.

#émotion #exploration #découverte #Lyon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.